• PALACES
    édition augmentée

  • format 19 X 26,5 cm
    180 pages noir et blanc
    couverture souple
    ISBN 978-2-9109-4678-4

  • publication : 31 mai 2011

  • 22 euros

    Partager Partager URL doc
    La réédition (augmentée d’une trentaine de pages) d’un ouvrage majeur, sélectionné en 2004 pour le Prix du Meilleur premier album au festival d’Angoulême.

    > 1re partie du récit d’un voyage au Cambodge, auquel l’auteur a donné une suite avec Bureau des prolongations.

    > 2e titre de la collection de livres imprimés « à la demande , » disponible exclusivement sur le site internet de l’éditeur.

    « En matière d’auteur-voyageur, Simon Hureau, touche à la perfection. C’est drôle. c’est glaçant. Le Cambodge n’a rien à envier aux cauchemars d’enfant, à la fois horrible et merveilleux. »
    Marianne

    « Le tourisme de masse, n’est pas le truc de Simon Hureau. Avec PALACES, le routard normand propose une BD exotique aux puissants relents d’aventure moderne. On y suit ses périgrinations tragicomiques dans un Cambodge chargé d’une douloureuse histoire. le rythme est enlevé. Le script est malicieux. C’est comique parce que notre héros, trompe-la-mort malgré lui, accuse le don de se mettre dans des situations délicates (nuits passées dans des temples abandonnés, balades dans des champs minés ou infestés de serpents). C’est tragique aussi parce que les souvenir des crimes de Pol Pot se révèle encore très présent dans un pays qui s’ouvre peu à peu au tourisme. »
    20 minutes

    " Simon Hureau n’est pas de ces auteurs voyageurs pour qui le monde n’existe que parce qu’ils l’ont visité. On ne trouvera donc pas dans son récit les habituelles appréciations ethnocentrées de petit dessinateur de BD exilé en territoire inconnu. Cette fois, c’est le monde, le pays qui l’accueille (ici, le Cambodge) qui l’observe, s’amuse et nous amuse de l’inadaptation de cette sorte de SDF lunaire et risque tout. Car il risque sa vie, Simon, l’inconscient. Il dort au bord des rivières sans doute infestées de crocodiles, et enveloppé dans de douteux sacs de ciment trouvés sur place. Il a également une incompréhensible prédilection pour les nuits passées dans des temples abandonnées aux âmes errantes des crimes de Pol Pot. (...) Il se balade au crépuscule dans des champs de hautes herbes pas complètement déminés et remplis de serpents morts ou vivants qu’il s’amuse à ramasser pour sa collection. Il nourrit également une passion pour les reptiles, insectes et limules en tout genre qu’il rassemble très précieusement dans un sac qu’il se fera évidemment dérober avec le reste de ses affaires...
    l’avis des bulles

    Entretien avec Simon Hureau à la sortie de PALACES
    ▪ Autres chroniques de ce livre : benzinemag, le portillon

    couverture de la première édition,
    sélectionnée pour le Prix du Meilleur premier album à Angoulême en 2004.

    Lire gratuitement en ligne la première édition

    Lire avec Digibidi
    Extrait : 20 pages
    Lire le chapitre inédit
    le livre
    le livre
    extraits
    extraits
    page 1
    page 1
    page 2
    page 2
    page 3
    page 3
    page 4
    page 4
    page 5
    page 5
    page 6
    page 6
    page 7
    page 7
    page 8
    page 8
    page 9
    page 9
    dossier de presse
    dossier de presse
    page 10
    page 10
    page 11
    page 11
    page 12
    page 12
    page 13
    page 13
    page 14
    page 14
    page 15
    page 15
    page 16
    page 16
    page 17
    page 17
    page 18
    page 18
    page 19
    page 19
    page 20
    page 20
    page 21
    page 21
    page 22
    page 22
    page 23
    page 23
    page 24
    page 24
    page 25
    page 25
    page 26
    page 26
    page 27
    page 27

    Autres livres de

  • BUREAU DES PROLONGATIONS
  • COLOMBE ET LA HORDE
  • EGO COMME X n°8


  • Lecture gratuite en ligne :

  • Archives #2
  • Archives #1
  • PALACES - 1re version